Destination Culturelle

Le sanctuaire de My Son – un trésor caché à découvrir

Situé à 50km de Hoi An, le sanctuaire de My Son, construit entre le 4ème et 12ème siècles est le site archéologique le plus important du Royaume de Champa et de la civilisation Cham. Actuellement, il est considéré comme l’un des plus importants ensembles de temples Hindous en Asie du Sud Est et le plus majestueux du Vietnam.

Après la chute de ces derniers au XVe siècle, ce complexe a été oublié et abandonné. Ce n’est qu’en 1898 que le sanctuaire de My Son a été redécouvert par le Français MC Paris et l’école française d’Extrême Orient. Grâce à ses valeurs archéologiques et historiques, il a été déclaré par l’UNESCO comme patrimoine mondial.

Valeurs culturelles de My Son

Ce sanctuaire a été utilisé comme un centre spirituel sous le règne du Champa. Il est dédié au culte de Shiva, connu sous différents noms, dont le plus connu est Bhadresvara –  protecteur des rois Cham. L’objet de culte dans les temples est le linga ou le symbole de Siva. Ces temples sont aussi un lieu de cérémonie religieuse pour les rois Chams ainsi qu’un lieu de sépulture. Chaque nouveau roi y est venu pour donner des offrandes et construire de nouveaux temples.

Le sanctuaire de My Son 2

Architecture à My Son

À My Son, les historiens ont découvert 8 groupes de temples datant du Xième et XIIIième siècles. Toutes les tours sont construites en briques cuites avec des piliers en pierre et en grès, décorés avec des bas-reliefs représentant des scènes de la mythologie hindoue. Ses temples ont été construits sur le même modèle. Chaque groupe est constitué d’un temple principal, le Kalan, entouré de tours et de dépendances. Le Kalan symbolise la montagne sacrée (mont Meru) au centre de l’univers. Il est composé de trois parties : Le socle symbolise le monde terrestre, le corps de la tour représente le monde prémonitoire, la toiture symbolise le monde spirituel, autrement dire, le monde des divinités

Le temple principal vénère le Linga-Yoni qui représente la capacité d’invention. Autour du Kalan, se trouve quelques sous-tours pour le culte des Génies ou rois défunts. Kalan et ses dépendances sont entourés par une enceinte en briques se fermant à l’endroit de la tour-portique.

Il n’existe plus aujourd’hui de monuments antérieurs au XIIIième siècles car ils étaient construits en bois et disparurent dans les tourmentes.

Ce complexe a été détruit partiellement par les bombes américaines. Vous pourrez alors apercevoir facilement les traces de ces cratères lors de votre visite sur le site.

Le sanctuaire de My Son 1

Comment y aller ?

Vous pouvez y aller :

– En Bus local, comptez 70.000 VND environ. Le moins cher mais le plus long sachant que le bus s’arrête assez souvent.

– En voiture privée

– En Scooter ( 100000 vnd pour la location ). Comptez environ 1h30 pour vous y rendre.

L’entrée sur le site est payante, comptez 150.000 vnd ( 100000 vnd pour les vietnamiens ).

Il y a 2 expositions à l’entrée du site : l’une sur la rénovation de MySon par une équipe italienne et vietnamienne, l’autre sur l’histoire du sanctuaire. Les 2 sont intéressantes et je vous recommande de ne pas passer à côté.

Le sanctuaire de My Son ne peut pas être comparé au temple d’Angkor Wat au Cambodge. Mais si vous n’aurez pas l’occasion de visiter des temples d’Angkor, et si vous êtes un féru d’histoire, My Son est un lieu à ne pas rater.

Show More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close